L'homme à la chemise noire

L'homme à la chemise noire

Un écrivain, bien sûr, mais bien anomal. Autodidacte, vendéen aux drôles de métiers, critique de l'art le plus abstrait - il a coinventé le groupe Co bra, Copenhague, Br uxelles, A msterdam, organisant sa première exposition -, historien de l'architecture et ami de Le Corbusier, romancier, rassembleur de la littérature prolétarienne, disciple de Poulaille, avant tout libertaire comme un berger de l'art brut, cet homme à la chemise noire c'est bien sûr Michel Ragon.

Aliette Armel vient de lui consacrer un essai très vivant et documenté, Les itinéraires de Michel Ragon . Car Ragon ne tient pas en place. Toujours où on ne l'attend pas, sur la piste d'une nouvelle curiosité, racontant son enfance vendéenne ou sa soeur aux yeux d'Asie, rameutant la mémoire des vaincus dans un admirable roman sur la guerre d'Espagne, ou retrouvant les traces d'Hector Horeau, ce « Victor Hugo de l'architecture » pillé par Baltard, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF