L'heure des contes

L'heure des contes

Publié pour la première fois dans les années soixante-dix, L'Heure du roi, de Boris Khazanov, est un conte philosophique et politique, qui se déroule dans un pays imaginaire, sous l'occupation nazie.

L'Heure du roi a longtemps attendu la sienne. Ce court roman de Boris Khazanov, médecin et écrivain russe rattaché à la littérature de dissidence, a été publié pour la première fois à l'étranger dans les années soixante-dix et vient seulement d'être traduit en français. Il se présente sous la forme d'un conte politique et philosophique, relatant le destin d'un petit pays imaginaire, à mi-chemin entre le Danemark et les Pays-Bas, sous l'occupation nazie. Ce caractère d'emblée fabuleux nous épargne par bonheur le détail des atrocités et exige même de nous laisser sur une fin heureuse. La valeur allégorique des personnages, dignes d'une pièce d'Ionesco un roi, une reine, une poignée de ministres, deux fillettes, un bibliothécaire et un dictateur sanguinaire, la simplicité des événements, l'élégance de la construction, les indications de lieux aussi économes que des didascalies un palais tranquille de vieille dynastie, un boulevard avec des érables, une villa entourée de collines de hêt ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard