Les zéros sont fatigués

Les zéros sont fatigués

Corps et coeurs brisés : l'argent ne fait pas le bonheur, en manquer n'est pas un gage de félicité. Plongée chez les naufragés à l'heure du Brexit.

Darren McGarvey est un rappeur connu sous le nom de Loki. Il a grandi dans les quartiers les plus pauvres de Glasgow, là où, dit-il, l'espérance de vie d'un homme ne dépasse pas 54 ans. Son livre - Fauchés - est un mélange d'essai, de témoignage et de reportage. Il a reçu le prix Orwell 2018. Plus que la récompense, c'est le patronage qui, ici, importe.

Avec Orwell, Darren McGarvey partage ce talent rare de dire le vrai sans se payer de mots, d'aller tout droit au plus dur sans céder au pathos, de dénoncer l'indécence sans rien abandonner à l'obscénité. C'est en ce sens que Fauchés prend toute sa dimension et passe de la monographie à l'universel. Ces pauvres dont l'unique destin est de le rester, l'auteur les définit par « le stress » qui brise leur corps et abîme leur esprit. « Ils sont convaincus, ajoute-il, que le système est manipulé en leur défaveur, que toute tentative pour s'insurger ou bousculer les choses est vaine, que les décisions qui influent ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine