Les yeux secs

Les yeux secs

Les enfants jouent quelquefois à faire le mort. Pour Odell et sa soeur Hamjha, ce n'est pas un jeu, mais l'unique moyen de survivre après que leurs parents ont été abattus par des miliciens. Alors, dans la maison, c'est la peur qui s'installe : les exécuteurs vont-ils revenir ? La peur a raison du chagrin : pas une seule fois, Odell et Hamjha n'ont pleuré. Atmosphère de guerre civile, de délation - la fenêtre du voisin, oeil ouvert qui les épie sans cesse, va peut-être les trahir -, progression méthodique des tueurs, martèlement de leurs pas dans la rue : le suspense est total. Et Odell, ce petit homme qui a tué, de sang-froid ou presque, un des miliciens, a-t-il l'étoffe d'un héros, ou n'est-il qu'un lâche qui se défend ? Cruelle prise de conscience, douloureuse maturité avant l'âge. Ce récit, qui rappelle malheureusement des passés plus ou moins récents, ou une actualité toujours brûlante, est mené avec une extrême sobriété, sans concession aucune, puisque les deux protagonistes s ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes