Les Vies de Sade

Les Vies de Sade

Entre biographie et essai, beau livre et brouillon d'écrivain, ces Vies de Sade sont écrites sous le signe du pluriel, nourries de la conviction qu'il n'est de vérité d'une existence que fragmentée et dispersée. C'est d'autant plus vrai dans le cas du marquis de Sade, dont la « vie » fut de son vivant tissée de rumeurs publiques, de mensonges familiaux, tandis que lui-même endossa successivement les rôles de grand seigneur narguant les lois et les devoirs, de prisonnier déchu, dix ans avant 1789, de ses privilèges, de révolutionnaire de circonstance, pour mourir en pensionnaire presque choyé d'un hôpital pour fous. Voué à l'oubli par un xixe siècle pudibond, apprécié par les Parnassiens et les symbolistes, célébré par les surréalistes comme prophète de l'Amour, désigné comme inspirateur des camps de la mort, « champ d'analyse privilégié de la modernité »... les vies posthumes de Sade ont été tout aussi nombreuses. Le fil rouge qui unit tous ces fragments, c'est la ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes