Les ultimes Alléluiad'un poète

Les ultimes Alléluiad'un poète

Un livre réunissant ses textes et dessins reflète l'ampleur de l'artiste, disparu il y a deux ans

« La poésie vient d'un endroit que personne ne maîtrise et que personne ne conquiert. » Dans le discours prononcé à la remise du prix Prince des Asturies en 2011, Leonard Cohen déclare sa flamme à la poésie et à celui qui la lui a révélée, Federico García Lorca. « C'est seulement quand j'ai lu, même en traduction, les oeuvres de Lorca que j'ai compris qu'il y avait une voix. » La sienne, il l'a trouvée dans la poésie, même s'il est aujourd'hui davantage reconnu comme un homme de scène et de chanson.

« Mon père était avant tout un poète », confirme son fils Adam dans l'avant-propos du livre posthume de Leonard Cohen, The Flame, un « poète du rock », pourrait-on poursuivre p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !