Les trois René de Descartes

Les trois René de Descartes

Le philosophe français a donné son nom à sa ville de naissance, La Haye-Descartes, désormais appelée Descartes. Deux autres René s'y sont illustrés.

« Le plus célèbre et le plus grand des philosophes français » : ainsi l'auteur de l'article de l' Encyclopædia Universalis qualifie-t-il d'emblée René Descartes. À ce titre, l'auteur du Discours de la méthode jouit d'un privilège unique : avoir donné son nom à la ville qui le vit naître. En 1967, La Haye-Descartes, ainsi baptisée en 1802, est devenue Descartes. Cette glorification toponymique ne doit pas nous faire oublier que le philosophe français, qui devait passer une partie de sa vie en Hollande, était né, coïncidence ? dans un bourg de Touraine nommé... La Haye ! C'est donc justice si sa statue fut d'abord dressée sur une place de la capitale hollandaise avant d'avoir son pendant dans sa ville natale.

La mère de René Descartes est venue mettre au monde ses enfants dans la maison familiale. René, né en 1596, est le quatrième d'une fratrie de cinq. Sa mère meurt un an plus tard en accouchant du dernier. Descartes la croira morte « peu de jours » après ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard