Les spectres de Trieste

Les spectres de Trieste

Un projet de musée fait affleurer la mémoire mutiléede la ville et ses années noires durant la Seconde Guerre.

créer un « musée total de la guerre »... Telle est la chimère d'un collectionneur qui voudrait « désactiver l'Histoire » et « jouer à la guerre pour ne pas la faire ». Après sa mort, la femme qui lui succède se plonge dans un maelström de notes, de films et d'armes. Mais, si toute chose est une arme en puissance, comment en penser l'exposition ? Aux sabres, chars d'assaut et lance-missiles, il faut ajouter cactus (le monde végétal regorge d'assassins), encres et papyrus (« la plume tue plus que l'épée »), des voix (et la parole donc ?), mais aussi le silence... Originaire de Trieste, ville-monde au nord-est de l'Italie, Claudio Magris, pourfendeur de toutes les barbaries, est un auteur des confins - des frontières et de leur dépassement. Ses petites démocraties littéraires (comme Danube, roman promenade au bord du fleuve), traits d'union entre les cultures, nous font aller et venir dans la mémoire historique. Ainsi son grand musée de la guerre : que faire face à ce ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine