LES SOUFFLEURS

LES SOUFFLEURS

Après l'amour, des jumeaux incestueux s'affrontent. Une représentation dans un palais vénitien réunit Nathan et Candice, jusque-là séparés par la distance et des démarches artistiques irréconciliables - l'un est dramaturge à Paris, l'autre comédienne à Londres. Éloge de la transmission, livre d'entretiens de Cécile Ladjali avec George Steiner, était comme un prélude à cet audacieux premier roman, inspiré d'une affirmation de Steiner selon laquelle le souffle de Shakespeare serait incompatible avec l'esprit français. Cécile Ladjali prône ici une nouvelle esthétique de l'écriture, permanente oscillation entre classicisme français et verve élisabéthaine, et invite à une rêverie baroque et langoureuse dans une Venise glauque où les personnages échangent une myriade de masques. Les Souffleurs, allégorie des consciences de Nathan et Candice, libèrent le génie d'un couple infernal et sublime, dans une nuit de noces inattendue entre Shakespeare et Racine.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes