Les résilients

Les résilients

Grand Corps Malade et Boris Cyrulnik

Boris Cyrulnik, choisi par l'Élysée pour diriger un comité sur la petite enfance, est aussi un résilient. Le neuropsychiatre a raconté sur le tard son histoire d'enfant juif rescapé. En 1943, à 6 ans, il échappe à une rafle. Ses parents ne rentreront pas des camps. Cyrulnik doit sa popularité à sa vulgarisation du concept de « résilience », né aux États-Unis. Cette notion porte un coup au déterminisme et aux carrières de victimes que l'on prédisait aux accidentés de la vie. Cyrulnik, 82 ans, a passé une partie de sa vie à plaider que les malheurs ne sont pas fatalement une prison, qu'un enfant battu ne devient pas à coup sûr un parent violent, qu'il est possible de se reconstruire après un traumatisme, qu'un mauvais départ n'implique pas de mal finir.

Ainsi l'accident, bête, d'un grand échalas d'1,96 m qui se rêvait basketteur ou prof de sport. À presque 20 ans, Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade, plonge dans une piscine mal remplie, une vertèbre se loge dans ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes