Les paradoxes du politique

Les paradoxes du politique

Présent à son temps, Ricoeur ne cesse de pratiquer un incessant va-et-vient entre la réflexion théorique et l'insertion dans la cité. Une démarche proche de celles de Merleau-Ponty et de Hannah Arendt.

Rien n'est plus étranger à Paul Ricoeur que la fausse alternative de la pensée « engagée » et de la pensée « dégagée », que l'opposition de la théorie qui considère et contemple et de la praxis qui entend transformer le monde. Présent à son temps, il ne cesse donc de pratiquer un incessant va-et-vient entre l'élucidation des concepts et l'insertion dans la cité. A ses yeux, l'efficacité de la réflexion sur le politique est soumise à l'épreuve de l'événement car ce dernier, comme tout événement digne de ce nom, est doué d'« une puissance indéfinie d'ébranlement ». On saisit d'emblée l'extrême proximité d'une telle approche avec celle de Merleau-Ponty, écrivant, après sa propre rupture avec le marxisme, qu'« à l'épreuve des événements, nous faisons connaissance avec ce qui est pour nous inacceptable » et que cette « expérience interprétée » devient alors « thèse et philosophie ». Mais la parenté n'est pas moins grande avec la perspective de Hannah Arendt qui, elle aussi, entendait « p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Laurent de Sutter © Hannah Assouline/ éd. de l'Observatoire

Laurent de Sutter
« Une indignation efficace reconfigure nos manières de penser »

Nos livres

 La langue confisquée, Frédéric Joly, éd. Premier Parallèle

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison