Les oreilles sur le dos

Les oreilles sur le dos

Dans une Amérique latine aussi fantasmée qu'incarnée, un ancien bagnard français tue « Mangemerde » sans savoir qu'il est manipulé par une organisation communiste pour éliminer un indic du gouvernement américain. Il a douze heures pour fuir, au volant d'un camion transportant 500 kilos d'or volé... Moiteur tropicale, convoi de la dernière chance, mercenaires attendrissants, virilité entre honneur et bestialité : on retrouve le même mélange jubilatoire que dans Le Salaire de la peur, du même auteur, à base de réalisme revêche et de schématisation propre aux séries B.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine