les mots justes

les mots justes

Le 15 février sort une biographie de l'écrivain martiniquais Édouard Glissant. Retour sur les concepts nés de ce qu'il nomme la « créolisation du monde ».

Négritude

Né en 1928, le jeune écrivain se reconnaît dans le concept de « négritude » forgé par Aimé Césaire. Mais il le trouvera trop monolithique pour décrire les expériences des Africains, des Caribéens et des Américains.

Créolisation

En 1993, dans son roman Tout-monde, il insiste sur le fait que nous sommes tous sujets à la « créolisation ». « [...] Le monde entier s'archipélise et se créolise », précise-t-il dans Traité du tout-monde (1997).

Créolité

La génération suivante - Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant, dans Éloge de la créolité (1989) - se proclame ressortissant d'une « identité créole spécifique remède à une ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine