Les mots et les galops

Les mots et les galops

Pour Jérôme Garcin, la littérature et l'équitation courent les mêmes chemins. Ce sont des chevauchées contre l'oubli.

C'est une journée d'automne où il fait bon chevaucher par les chemins creux. Alors, dans ce vieux pays d'Auge, « le temps laisse croire qu'il est tombé en panne ». En suivant ces sentiers qui relèvent d'une géographie immémoriale, le cheval abolit le temps. « On est cavalier aujourd'hui comme on l'était hier, et même avant-hier ; c'est une passion qui, mine de rien, flirte avec l'éternité. » La passion équestre de Jérôme Garcin le relie aux années d'enfance et aux deuils jamais acceptés. Pourtant peu enclin à s'épancher, il a tout dit dans ses récits La Chute de cheval, Perspectives cavalières, Théâtre intime, Cavalier seul de ses retrouvailles tardives avec l'équitation, son frère jumeau fauché par une voiture, son père mort d'une chute de cheval et sa hantise de l'accident mortel. Au confluent de deux lignées incompatibles, la chaleur bourguignonne à Bray-sur-Seine de la famille maternelle, et l'extrême rigueur à Saint-Laurent-sur-Mer d'une famille paternelle de grands ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes