Les mots de minuit

Les mots de minuit

Cette expression, "être dans la gêne". Ce n'est pas être pauvre, c'est peut-être pire. Il y a de l'étroitesse dans le mot... ça gratte, ce n'est pas vraiment de la souffrance, c'est du mal-être. » 1993 est un excellent roman français d'une auteur belge née à Séoul. Yun Sun Limet ausculte l'embarras de deux êtres qui ne se croiseront qu'une fois dans la France de cette année-là. Elle manque de destin. Lui va rater le sien. Jeune femme pauvre dont la fille est « le seul fil qui [la] retient », elle est caissière à Monoprix, standardiste ou technicienne de surface. En délicatesse avec sa famille, dont elle refuse l'aide ou l'intrusion, elle traîne sa vie et ses comptes dans des cahiers qui changent de couleur au fil des mois. Un jour, sa tante lui offre une biographie de Pierre « Biriégaboï », le Premier ministre d'origine ukrainienne. « Le bouillonnement qu'il sent en lui depuis la Libération n'a pas faibli. Il ne fera pas carrière dans l'armée. Peu importe. Il fera autre chose. Il y ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine