Les montagnes magiques

Les montagnes magiques

Entre XVIIIe et XIXe siècles, le destin romanesque d'un petit berger devenu roi de la confiserie à Berlin.

Le rêve de survivre, de créer et d'apporter du plaisir à autrui, tel pourrait être le résumé de la vie de Johann Josty. Nous sommes à la fin du XVIIIe siècle. La Haute-Engadine, dans la république des Grisons, est une terre à part, isolée au centre de l'Europe, âpre et pure. Gian (le futur Johann) s'enfuit à 8 ans de Sils Maria pour gagner la Prusse. Comme dans un conte, Michèle Kahn narre son périple de Petit Poucet à travers des Alpes romantiques et originelles, décrites avec poésie - on pense à Derborence de Ramuz -, passant pieds nus cols et frontières, bravant faim et froid, traversant la mosaïque d'États qu'est alors le Saint Empire romain germanique. Après un dur apprentissage à Magdebourg chez le cousin Jacob, Zuckerbäcker, il ouvrira sa propre confiserie à Berlin, d'où naîtra une firme qui fournira la cour. Pendant ce temps, l'Europe se fait et se défait au gré des conquêtes napoléoniennes.

Après la réussite, un Heimweh lancinant pousse G ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine