Les Marées du Faou

Les Marées du Faou

... ou les reflux de la mémoire. Avec, on le devine, une tendresse bouleversée mais que les mots bercent et réconfortent, Le Guillou présente son enfance sur les lieux mêmes qui le virent naître, et redonne la parole à ses morts. Au fil des pages, on découvre Gabriel et Jean, les grands-pères raconteurs d'histoires, les mamies Anne et Marie évoquant à leur tour Antoinette « enseignant » à sa manière les jeunes desservants de la paroisse, et si l'on ne veut pas que l'enfant comprenne, on « cause » breton... Au passage, Le Guillou encense la langue française et l'École de jadis, avant de picorer dans les légendes locales, et surtout de parler de la MER, aux impromptus méchants. Bref, un fort beau texte, ranimant chez le lecteur ses propres souvenirs d'enfance.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes