Les laboratoires du diable

Les laboratoires du diable

L'industrie pharmaceutique est pour les conspirationnistes la coupable rêvée, si l'on veut bien oublier au passage les millions de vies qu'elle a sauvées.

Chaque année Conspiracy Watch - l'observatoire du conspirationnisme - réalise un sondage sur la croyance des Français dans les théories du complot. Cette fois, ils ont eu l'idée d'introduire quelques questions concernant l'épidémie du coronavirus. On découvre que 26 % de nos concitoyens déclarent croire que le virus a été créé en laboratoire. On tient donc notre coupable pour cette pandémie qui a bouleversé nos vies : un maudit laboratoire pharmaceutique.

Pour ceux qui s'intéressent un peu à ces questions, il n'y a pas grand-chose d'étonnant. N'avait-on pas vu le même genre d'allégations pour Ebola ou le sida et bien d'autres maladies ? Après tout, il est possible de fabriquer artificiellement des maladies, pourquoi ces virus ne seraient-ils pas la conséquence de quelques manipulations scientifiques inconséquentes ?

Il est possible de répondre à ces questions puisque la science a montré que, dans chacun des cas évoqués, c'était la nature que nous devions accuser plutô ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes