Les juifs et la littérature

Les juifs et la littérature

Comme le raconte l'écrivain Paul Audi dans son dernier livre, Romain Gary a fait cette confidence : « Il y a en moi un vieux fond de croyance messianique, dû peut-être à mes origines juives. » À l'image de tant d'autres écrivains que leur héritage familial rattache au judaïsme, Gary aurait été bien en peine de donner un contenu précis à sa fidélité. Mais il avait l'intuition que son inspiration n'était pas séparable de son appartenance. Depuis le Bereshit de la Torah, un lien d'affinité s'est noué entre la perpétuation du peuple juif et l'aventure littéraire - deux paris solidaires d'une transmission fondée sur le texte.

Alors que le Salon du livre fête ces jours-ci la littérature israélienne, quelques semaines avant le soixantième anniversaire de l'État d'Israël, Le Magazine littéraire a voulu approfondir sa réflexion sur la saga foisonnante des littératures juives, de Rachi, le commentateur des textes sacrés, à Philip Roth.

Cette réflexion exclut d'emblée la référenc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé