Les infiltrés du cimetière

Les infiltrés du cimetière

Le jeune fils du président Lincoln succombe à une fièvre. L'accablement du père le retient entre deux mondes, là où les morts ne se savent pas morts…

On a beaucoup à apprendre des morts : même (surtout ?) quand ils ignorent qu'ils le sont. Cimetière d'Oak Hill, Washington, nuit du 25 février 1862. Willie Lincoln, 11 ans, fils du seizième président des États-Unis, a succombé à la fièvre typhoïde tandis que ses parents donnaient une réception de gala à la Maison-Blanche. Fraîchement inhumé, le nouvel arrivant, « assis sur le toit de sa maison de souffrances », observe son nouvel environnement avec stupéfaction. Car le voici ailleurs : dans le bardo du titre, sorte d'état intermédiaire entre le monde des vivants et la mystérieuse lumière de l'après.

Infusé de mystique tibétaine et chrétienne, ce décor, où va se concentrer l'essentiel de l'action, évoque Le Jardin des délices de Bosch, les fantasmagories d'un Miyazaki grande période, et à peu près tout ce que vous voudrez d'autre : l'imagination débridée de George Saunders, jusqu'ici connu pour ses nouvelles inspirées, fait merveille. Trois « guides » bienveillants a ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes