Les imposteurs de la philo

Les imposteurs de la philo

Lorsque deux auteurs non universitaires entreprennent d'attaquer, avec la bénédiction tutélaire d'un intellectuel médiatique (Onfray), d'autres intellectuels médiatiques (Enthoven, Pépin, Glucksmann...), l'attaque - fondée ou infondée, cela importe peu - signale un point de maturité assez vertigineux : la « médiaphilosophie » , entendue comme un mode de discours public, commun à Onfray ou à Enthoven, vient de passer un seuil. Jadis, BHL, Glucksmann père, etc., s'opposaient à des intellectuels d'institution (Deleuze, Foucault, etc.). Aujourd'hui, la médiaphilosophie peut orchestrer elle-même, en toute autonomie, ses propres polémiques. Cette spécificité française est possible parce qu'il existe un public assez lettré pour apprécier ces publications peu techniques, mais trop pressé pour se plonger dans une philosophie plus dense. Moralité : encore un effort si vous voulez être philosophes.

 

À lire : Les imposteurs de la philo,  ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes