Les fables du moineau

Les fables du moineau

Habituellement, les moineaux pépient. En voilà un qui affabule. Alors qu'il vient d'esquiver le coup de griffes d'un chat, le moineau du Togolais Sami Tchak se réfugie sur la branche d'un baobab et médite : « C'est l'angoisse née de ma fragilité que le chat m'a rappelée [...] cette idée assombrira le reste de mes jours. » D'avoir failli se retrouver muet à jamais, le moineau en devient bavard. Il se lance donc, après avoir demandé au fils du forgeron de joindre sa voix à la sienne, dans une série de microrécits. Comme le moineau ne croit pas « que les histoires que nous avons à raconter soient proportionnelles à notre taille ni au temps de notre passage sur la terre », la fourmi esseulée a autant le droit d'apparaître dans ces fables que le puissant lion ou la vieille tortue.

L'enchaînement de textes brefs n'empêche pas l'apparition d'une histoire plus ample : celle de la vie qui, ressemblant à ces histoires en pointillé, se compose d'une multitude de points, d'existences, q ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes