Les enragés de l'incroyance

Les enragés de l'incroyance

C'est l'athéisme fondateur, viscéral : celui qui ne croit pas à l'existence des dieux, à un acte créateur, à une révélation, ni même à un sens de l'existence.

Diagoras de Mélos

PREMIER DU NON

la première liste d'athées de l'histoire occidentale est établie par Épicure. Le poète Diagoras de Mélos (ve siècle av. J.-C.) y figure en bonne place. Dans Sur la nature, dont il ne subsiste que des fragments retrouvés dans les cendres d'Herculanum, Épicure le considère comme un fou furieux.

Contrairement à la légende, Épicure n'est pas athée. Il soutient que les dieux n'ont certes aucun commerce avec les affaires humaines et vivent séparés du monde des hommes, mais qu'ils existent. Diagoras semble nettement plus radical. Dans Les Nuées, Aristophane écrit que, pour le poète de Mélos comme pour Socrate, même Zeus n'existe pas. Pour clarifier la situation, au Ier siècle av. J.-C., l'épicurien Philodème de Gadara, lui-même très critique à l'égard de la religion populaire, distinguera trois catégories d'athées (Sur la piété) : ceux qui affirment qu'il est impossible de savoir s'il existe des dieu ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine