Les enfants terribles

Les enfants terribles

À rebours des images d'Épinal, les rapports de force existent dès la crèche. Une étude sociologique démontre que la générosité n'est pas innée chez les bambins, précocement façonnés par leurs milieux d'origine.

Mirna donne le poupon à Livia ; Aaron pleure immédiatement. Mirna essaye de le réconforter en le prenant contre elle, et lui dit : "Tu sais bien que c'est la règle de la crèche : il faut prêter." » Observer les petits est un terrain d'étude inédit et fertile pour le sociologue Wilfried Lignier. Après L'Enfance de l'ordre (coécrit avec Julie Pagis), enquête à l'école élémentaire, il poursuit l'étude de la socialisation des enfants plus précocement encore. Prendre. Naissance d'une pratique sociale élémentaire est une immersion dans une crèche parisienne. Ce monde clos, où les très jeunes découvrent le « vivre ensemble » hors du cercle familial, les confronte à l'appropriation et au partage des objets : doudous et tétines (premières propriétés privées), jouets, livres, nourriture...

CONCEPTION IRÉNIQUE

« Prendre de façon violente et directe, ou au contraire par des voies douces et détournées, n'est-ce pas construire un rapport au monde ? » Là où la philosophie, la psychologie et les neurosciences avaient labouré le terrain du geste et du rapport originel à l'objet, la sociologie était encore absente. Or le rapport aux choses inanimées et, par extension, aux adultes encadrants et camarades est fondateur pour l'avenir des enfants. Wilfried Lignier fait ainsi part de plusieurs découvertes significatives.

D'abord, que le conflit prévaut sur la manière douce - conflit nié par l'institution qui évacue toute notion de violence dans l'appréhension des tout-petits : « En crèche, opère une conception [...] irénique du premier âge, qui dénie en principe la violence enfantine, mais qui la contient dans les faits, sur la base d'injonctions caractéristiques. »

Ces conflits traduisent une foule de disparités entre Garance, qui parle mieux et adore lire, et Maxwell, qui babille encore, Aaron, qui impose sa force physique à Livia, Lou, qui se concentre mieux sur les jeux que Jim... Contre l'affirmation selon laquelle certains enfants seraient d'une nature plus « difficile », Wilfried Lignier montre que ces inégalités sont sociales : non seulement les choix effectués par les parents dans le milieu d'origine jouent un rôle déterminant, mais la crèche est plus adaptée à ceux qui sont nés dans un milieu favorisé. Ce monde est une microsociété où les rapports de force de l'âge adulte s'affichent de manière embryonnaire : de quoi changer de regard sur la manière dont les valeurs sont intégrées par les poupons dès leur naissance.

À LIRE

PRENDRE. NAISSANCE D'UNE PRATIQUE SOCIALE ÉLÉMENTAIRE, Wilfried Lignier, éd. du Seuil, 336 p., 24 E.

Nos livres

« Amazonia », Patrick Deville, éd. du Seuil