Les elles du désir

Les elles du désir

Plus sombre que l'hédoniste Emmanuelle, Histoire d'O raconte, comme ses épigones, une sexualité éprouvée dans l'abandon à un ordre masculin tout-puissant.

1975 : Régine Deforges, dans un entretien avec Dominique Aury, lui suggère de citer des noms de femmes auteurs de livres érotiques. Celle-ci évoque Violette Leduc, Janine Aeply, Emmanuelle Arsan, Xavière, remarquant qu'une sur deux signe de son nom, les autres sous pseudonyme. Cette énumération traduit le peu de pertinence qu'il y aurait à vouloir tracer les contours d'un érotisme au féminin. Qu'y aurait-il de commun entre l'écriture lyrique et crue de Violette Leduc contant son initiation aux amours saphiques, l'érotisme radieux et émancipateur d'Emmanuelle Arsan, l'univers onirique et tourmenté de Janine Aeply, et les récits de Xavière, points extrêmes d'un érotisme sombre, tourné vers la claustration et l'extrême violence ? Pour autant, la parution d'Histoire d'O en 1954 sous le pseudonyme de Pauline Réage (alias Dominique Aury), avec une préface de Jean Paulhan qui vaut à celui-ci, comme à l'éditeur Jean-Jacques Pauvert, d'être poursuivi pour outrage a ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes