Les dissonances d'un trio à cordes

Les dissonances d'un trio à cordes

Deux musiciens et un mélomane, entre déchirements et harmonies, tentent, dans les intermittences du coeur, d'accorder leurs violons.

Avec Trois concerts, Lola Gruber épouse le désir de grandeur de ses personnages : après sept ans d'écriture richement documentée, elle nous offre un roman, ambitieux. Les personnages s'assemblent, s'affrontent et se répondent tels les instruments d'un orchestre : Viktor Sobolevitz, violoncelliste de renom, Clarisse Villain, son élève privilégiée, et Rémy Nevel, critique musical et futur amant de celle-ci. On suit l'apprentissage de la musicienne, sous le regard d'un pygmalion qui rechigne à la laisser prendre son envol. Cette jeune fille énigmatique semble tendre un miroir au grand Sobolevitz, renfrogné depuis la mort de son épouse. Sur fond de milieu musical grevé de jeux de pouvoir, où les introvertis telle Clarisse peinent à se faire valoir, chacun a son secret qu'il s'efforce de préserver, à sa manière, dans la musique, le silence, ou le mensonge...

La prose très maîtrisée de Lola Gruber emporte le lecteur jusqu'à la dernière note de ce roman généreux et raffiné ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article