Les désordres de l'amour

Les désordres de l'amour

À 18 ans, Mme de Villedieu enflamme les esprits louis-quatorziens avec un poème intitulé « Jouissance » : « Et je ne connais plus de vert u ni d'honneur/Puisque j'aime Tirsis et que j'en suis aimée. » Longtemps oubliée, elle fait désormais la joie des chercheurs : Lidia Breda a donc ajouté Les Désordres de l'amour à une collection déjà fort riche. Des guerres de Religion à l'avènement d'Henri IV, le coeur du jeune Givry balance entre le roi et la Ligue, passant de l'infortunée Mme de Maugiron à l'inatteignable héritière des Guise. Écrit trois ans avant La Princesse de Clèves, ce roman bref et fin n'a rien à lui envier.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes