Les Déferlantes

Les Déferlantes

À La Hague. Un inconnu réveille des histoires endormies. Que s'est-il passé dans le phare gardé par Théo, la nuit où la famille de cet inconnu, Lambert, a fait naufrage ? Claudie Gallay excelle à créer des atmosphères enfermant lecteur et personnages dans des secrets bousculés à coups de phrases courtes, jetées plutôt que prononcées par des « taiseux ». Le temps s'écoule au rythme de la progression intérieure des êtres, de leur quête de vérité à travers la sculpture pour les uns, l'observation des oiseaux ou la compagnie des chats pour d'autres, l'amour éperdu de Max pour Morgane, ou le souvenir de Prévert pour Monsieur Anselme. À peine soulevée, la chape du silence se referme mais ce qui a été révélé clôt la période du deuil et brise la solitude de Lambert et de la narratrice, rendus aux troubles du désir.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé