Les Corsaires du Levant

Les Corsaires du Levant

Fils d'un capitaine de vaisseau marchand, Arturo Pérez-Reverte était voué à ajouter un nouvel épisode maritime à la saga de Diego Alatriste. Pour ce sixième tome, voilà donc le célèbre spadassin sillonnant la Méditerranée à bord de la La Mulâtre, estourbissant corsaires maures et janissaires ottomans au gré des abordages, sous le regard du jeune Iñigo Balboa, moins admiratif que dans les textes précédents. Car si Alatriste a vieilli, son page a grandi 17 ans et gagné en lucidité. Toujours aussi vivante, sa narration ajoute désormais un surcroît d'ombre à celles qui entouraient déjà son maître, et ne retrouve ses accents éblouis que pour restituer ses exploits guerriers. Ceux-ci sont nombreux : de la garnison pouilleuse d'Oran aux dangereuses côtes de l'Anatolie, la trame des Corsaires du Levant fournit maintes occasions de s'illustrer à son héros... Et à son auteur, qui complète sa description de l'Espagne du Siècle d'or entamée cinq tomes plus tôt Points Seuil les remet en rayon po ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé