Les chemins yiddish de l'an mil

Les chemins yiddish de l'an mil

Michael Chabon

En anglais, c’est ce qu’on appelle un page turner : l’un de ces livres qui ne vous laisse pas en paix tant que vous n’avez pas tourné la page pour apprendre ce qui va arriver, puis, avidement, jusqu’à la toute fin des péripéties. Après le polar utopique et polémique Le Club des policiers yiddish paru en 2009 en France, qui imaginait l’existence d’un territoire juif autonome en Alaska en lieu et place d’Israël, Michael Chabon né en 1963 et titulaire du prix Pulitzer en 2001 se lance ici dans un incroyable roman de cape et d’épée, si conforme aux codes ancestraux du genre qu’il contient, comme il se doit, des illustrations des scènes les plus saillantes. Situé vers l’an 950 dans le vaste Caucase, ce texte retrace l’épopée de deux « bandits de grand chemin », bientôt aidés de toute une armée, qui entreprennent de rétablir sur son trône un prince juif injustement déchu. Multitude d’aventures, rebondissements inopinés, personnages aux identités plurielles : il faut reconn ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine