Les bons conseils de l'oncle Jack

Les bons conseils de l'oncle Jack

Jack London a parsemé ses articles ou lettres de remarques sur sa conception du métier d'écrivain et sur ses méthodes. Cent quarante ans après la naissance de l'auteur de Croc-Blanc, un livre les rassemble.

Tout au long de sa vie, Jack London a disséminé dans des articles ou des lettres ses réflexions sur son travail. Francis Lacassin les a glanées dans la correspondance de l'écrivain et dans les bibliothèques, dégotant toutes les publications dans lesquelles l'auteur du Talon de fer a pu s'exprimer. Réunis sous le titre Profession : écrivain, ces fragments classés par thèmes (de façon parfois forcée, comme dans le premier texte élaboré en collant bout à bout des extraits de lettres) forment un autoportrait de l'écrivain à son bureau. London commente son travail au jour le jour, analyse ses romans, polémique avec des adversaires, encense ses maîtres (Stevenson, Kipling, Herbert Spencer, etc.). Consulté par des débutants, il distille des conseils sur la façon de s'y prendre et signale sans pitié les faiblesses des manuscrits reçus. En suggérant aux auteurs d'étudier... ses propres textes ! « N'allez pas me considérer comme égocentrique si je vous renvoie à mes nouvelle ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine