Les Belles Étrangères à l'ombre du cèdre

Les Belles Étrangères à l'ombre du cèdre

Chaque mois de novembre, le Centre national du livre invite douze écrivains contemporains d'un même pays à venir participer à une cinquantaine de rencontres dans toute la France. Cette année, c'est le Liban qui est l'invité des Belles Étrangères.

Certains diront qu'ils sont les cèdres qui cachent la forêt. Soit. Zeina Abirached, Mohamed Abi Samra, Abbas Beydoun, Rachid El-Daïf, Hassan Daoud, Tamirace Fakhoury, Joumana Haddad, Imane Humaydane-Younes, Elias Khoury, Charif Majdalani, Alawiya Sobh et Yasmina Traboulsi sont les douze écrivains choisis par le Centre national du livre pour participer aux Belles Étrangères 2007. Pour incarner la littérature contemporaine libanaise. C'est le pari forcément audacieux que lance le CNL tous les ans : favoriser la découverte d'une littérature étrangère à travers la sélection d'une dizaine d'auteurs contemporains.

Comment les désigner ? Quels critères retenir ? Ces écrivains libanais ont été choisis par un comité d'experts réunis autour d'un conseiller littéraire, le dramaturge et romancier Mohamed Kacimi. « L'une des premières difficultés, souligne Martine Grelle, commissaire des Belles Étrangères, a résidé dans le fait que la littérature libanaise se conjugue à la fois en arabe e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes