Les autocrates sont parmi nous

Les autocrates sont parmi nous

Dans Le Retour du prince, Vincent Martigny, maître de conférences en science politique à l'École polytechnique, ose une comparaison aussi iconoclaste qu'éclairante sur notre hypermodernité. « Les dirigeants des démocraties libérales comme Obama ou Macron et les populistes autoritaires comme Trump ou Salvini partagent des traits communs dans leur manière de gouverner : solitude dans l'exercice du pouvoir qui confine à l'ivresse, volonté de mettre à distance, voire de contrôler la presse, fantasme d'omniscience et d'omnipotence », explique-t-il au NML. « Le critère de réussite de la politique est ce que les dirigeants sont et non plus ce qu'ils font. Nous voyons triompher ce que l'écrivain Milan Kundera nomme "la dictature du coeur", symbole pour lui du kitsch en politique. » D'après le politologue, Macron a exprimé « son sentiment que la crise des gilets jaunes était une "demande d'amour" des Français dont il faut "reconquérir le coeur" ». Ce qui marque une rupture ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine