Les années d'apprentissage

Les années d'apprentissage

Hemingway a aimé Paris avec passion. Il y fréquenta les salons de Gertrude Stein et de Sylvia Beach, fit la connaissance de Fitzgerald et choisit Montparnasse pour terre d'élection. «Paris est une fête» est un précis de géographie littéraire de la capitale.

Ernest Hemingway arrive à Paris en décembre 1921. Il a vingt-deux ans. Mais ce fils de médecin de l'Illinois a déjà connu la guerre et a été blessé en 1918 alors qu'il conduisait une ambulance de la Croix Rouge. Il veut écrire. En attendant mieux, il a commencé modestement en faisant des reportages pour le Toronto Star . Sur les recommandations du romancier Sherwood Anderson, il s'installe avec sa fiancée, Hadley Richardson, à l'hôtel Jacob et d'Angleterre, qui est alors fréquenté par la diaspora américaine. Harold Loeb, le directeur de la revue littéraire Broom , Djuna Barnes l'auteur du Bois de la nuit , Washington Irving et beaucoup d'autres y ont précédé Hemingway. Peu après le couple s'installe en janvier 1922 dans le Ve arrondissement, au 74 de la rue du Cardinal-Lemoine. C'est un modeste appartement de deux pièces assez peu confortable. Ils découvrent le quartier de Mouffetard, dont l'écrivain parle dès les premières pages de Paris est une fête

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes