Les Allongés

Les Allongés

Un auteur qui dénomme son héros Marcel et le lance à la recherche d'une certaine Madeleine, a sûrement une idée derrière la tête. Peut-être même plusieurs. Madeleine est pute. Était, plutôt. Elle résistait, aussi. Sous l'Occupation. Longtemps après, pour la retrouver, Marcel, retardé par un séjour en prison mais évadé, se met à sillonner Paris dans une DS forcément dépassée. C'est que les temps ont changé, depuis l'époque où, en mission, il a été dénoncé. Par qui ? Le rôle du choeur est dévolu au petit peuple de Paris, témoins du passé, matons ou simples spectateurs du présent, mais plutôt du côté de Saint-Ouen et des Lilas que du Faubourg Saint-Germain. Pour le style, seules les phrases longues rappellent le petit Marcel. Disons pour un tiers. On a ajouté un tiers de Boudard, un tiers de René Fallet, plus subtil, et un tiers d'Apollinaire. Ou de Léon-Paul Fargue. Soit quatre tiers, comme chez Pagnol, autre Marcel. À propos, on a également trouvé une destination à l'île Séguin : déc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine