Les écrivains du Grand Siècle

Les écrivains du Grand Siècle

Une toute nouvelle édition des oeuvres complètes de Molière paraît dans La Pléiade. On y mesure la complexité de l’auteur, à l’image d’un XVIIe siècle français étonnamment libre et divers dans ses inspirations littéraires.

Le Grand Siècle est un champ de bataille. Pour comprendre les moeurs, la littérature et les beaux-arts de cet âge qui va de l’édit de Nantes à sa révocation, il faut oublier ce que l’on croit savoir sur « les grandes voies de l’art classique », et prêter attention à cette longue suite de controverses : querelle de l’absolutisme entre Mazarin et les frondeurs ; querelle de la grâce entre Port-Royal et les jésuites ; querelle d’Alceste entre Lully et les détracteurs de la tragédie lyrique ; querelle des anciens et des modernes entre Boileau et Perrault ; querelle des dictionnaires entre l’Académie française et Furetière ; querelle du coloris entre les partisans de Rubens et ceux de Poussin ; querelle du quiétisme entre Bossuet et Fénelon. Et l’on néglige ici la querelle du Cid, la querelle du Tartuffe, la querelle de Phèdre...

Avant d’ordonner les contraires, le XVIIe siècle a mis en scène leur rivalité avec une joie comme enfantine, subvertissant les codes établis. Témoin des ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé