Les ébréchés

Les ébréchés

Elle note, observe, s'interroge, elle accompagne et tente de soigner ces patients perdus sur leurs planètes.

Que répondre à un patient persuadé que la pluie lui en veut, que le vent le décoiffe sciemment ou que les mouches le persécutent ? Comment l'aider à déchiffrer le réel quand celui-ci s'obstine à dérailler ? Comment « modérer sans l'anéantir » le désir éperdu de « normalité » des malades ? Et comment soigner ceux qui ont tué ? Dans le centre de jour où elle exerce depuis trois mois, une soignante aux yeux verts - en tout point semblable à celle des précédents livres de Mary Dorsan - accoste de nouvelles planètes : celle de Dimitri, pour qui chaque déglutition frôle le calvaire, celle de Luna, convaincue d'incarner l'astre nocturne, ou celle de Darius, qui s'endort chaussures aux pieds, au cas où la nuit le porterait à courir...

Au fil des jours, des rituels et des doutes, un monde se raconte. Un monde où l'extrémité de certaines situations achoppe aux coupes budgétaires et aux ravages de l'uniformisation, où la culpabilité et l'exténuation des soignants se heurtent à l'infati ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon