L'empereur jardinier

L'empereur jardinier

Marguerite Yourcenar

Hadrien, sous la plume de l'écrivaine, médite sur la civilisation occidentale et son rapportà la nature, après avoir traversé les convulsions de l'histoire et l'épreuve du deuil.

Le succès aussi vaste qu'immédiat de Mémoires d'Hadrien en 1951 peut sembler étonnant. Les cendres de la Seconde Guerre mondiale fument encore, et voilà que triomphe l'histoire d'un empereur du IIe siècle écrite, qui plus est, par une romancière exilée. Tout cela sent la poussière, témoigne d'un éloignement, sinon d'une répugnance, pour les affres de l'époque... On aurait pourtant tort de considérer le plus célèbre des romans de Marguerite Yourcenar comme une fiction hors-sol. Voilà en effet un récit très largement hanté par la guerre et le deuil. Mémoires d'Hadrien est doublement un roman de l'après : après les conquêtes de Trajan, empereur auquel succède Hadrien ; après la mort d'Antinoüs, le jeune amant d'Hadrien, dont le suicide scinde en deux ces pseudo-Mémoires.

Dans la force de l'âge

Ce n'est pas un hasard si Yourcenar n'a pu achever la rédaction de ce roman qu'après la Seconde Guerre. Le projet avait connu une première ébauche entre 1924 e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes