Lecteur, choisis ton camp

Lecteur, choisis ton camp

Changement au jury Goncourt : Virginie Despentes s'en va, Pascal Bruckner arrive. L'affaire pourrait être anodine, l'époque l'érige en symbole. Car Virginie Despentes, qui a introduit les théories du genre auprès du lectorat français, a écrit une tribune mobilisatrice contre l'attribution du César à Roman Polanski. Pascal Bruckner, lui, avait participé au dossier de presse du dernier film de Polanski, qu'il soutient évidemment. De là à dire que l'ancien monde remplace le nouveau à la table des Goncourt, il n'y a qu'un pas qu'une partie de la rédaction franchit. Entre Despentes et Bruckner, il faut donc choisir ? Pour ma part, je préférerais ne pas. Jadis, j'ai beaucoup aimé le roman Lunes de fiel (1981), de Bruckner, dont l'érotisme incandescent s'accordait bien à mes préoccupations d'adolescent. Et je suis un fidèle des romans de Despentes depuis Baise-moi. Mais l'époque, avec ses mille voix, me dit que, ne pas choisir, c'est déjà choisir. Que tout est politique, même l'apolitisme. Alors j'assume mon incohérence : je tiens Polanski pour un grand réalisateur mais ne suis pas allé voir J'accuse - depuis la lecture des multiples accusations de viol à son encontre, quelque chose me retient. Et si je suis, sur le papier, pour juger les oeuvres indépendamment de la morale de l'artiste - ce qui me permet de lire Céline sans culpabilité - j'ai toujours éprouvé du dégoût pour ceux que les élucubrations musicalo-poétiques du tueur Charles Manson fascinaient. Au fond, l'époque a du mérite : elle nous force à confronter, à nos prises de position littéraires, nos sentiments profonds. La tête contre les viscères, en somme. Devinez qui gagne...

 

Photos : Virginie Despentes © Michel Stoupak/NurPhoto/AFP - Pascal Bruckner © Ludovic MARIN/AFP

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes