Lear lyrique

Lear lyrique

Le Roi Lear s'est longtemps refusé à la musique. On peut en redécouvrir ce mois-ci l'adaptation par le compositeur Aribert Reimann.

Si Shakespeare impressionne les compositeurs, que dire du Roi Lear ? Face au dramaturge et à son roi sénile, Berlioz, Debussy et Verdi ont jeté l'éponge. La solitude du père trahi, marchant en pleine tempête accompagné de son fou, était-elle impossible à orchestrer ? Incrédule, le baryton Dietrich Fischer-Dieskau a d'abord sollicité Benjamin Britten, puis Aribert Reimann, et, au bout de dix ans, voici que le compositeur se réveille en sursaut. Extrait de son journal : « 9. II. 1977. Dans la nuit, vision soudaine de la tempête : les accords frappés, massivement, se développent - par les sons restés suspendus jusqu'à former un énorme son dans l'espace - en un mouvement, réaction du cosmos, révolte des éléments. »

La musique ayant trouvé sa place, déterminé sa forme par et avec la poésie, Reimann consacre son énergie à composer son Lear pendant un an et demi ; il est créé à Munich en 1978. Sa mise en scène par Calixto Bieito, de 2016, est reprise ce mois-ci à ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF