Le Voyage de Monsieur Perrichon

Le Voyage de Monsieur Perrichon

Il est bon de relire Le Voyage de Monsieur Perrichon alors que l'exode estival va bientôt débuter, d'autant que ce volume ne chargera pas trop le paquetage familial. Notre carrossier doit partir pour la Suisse avec sa femme et sa fille. Monsieur Perrichon n'est pas un voyageur au long cours. Il s'embarrasse les pieds dans les bagages, heurte les voyageurs, peste contre le guichet de la gare qui n'ouvre pas plusieurs heures avant le départ de son train... Devant la Mer de glace, notre lyrique Perrichon se laisse emporter : « Que l'homme est petit quand on le contemple du haut de la mère... de glace ». Les mésaventures du trio autour duquel gravitent des prétendants gardent leur saveur : Eugène Labiche a fixé à jamais les traits de bourgeois indémodables.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes