Le tisonnier comme exemple philosophique

Le tisonnier comme exemple philosophique

La « patience du concept » y est peut-être pour quelque chose : il est rare que les philosophes en viennent aux mains. II n'y a que Calliclès pour menacer Socrate d'une bastonnade lorsqu'il est à court d'arguments. Voyez le Gorgias . Encore faut-il reconnaître que Socrate l'avait bien cherché : n'est-ce pas lui qui traitait son interlocuteur de noms d'oiseaux, en comparant son existence à celle du pluvier qui mange et fiente en même temps ? Il faut croire que les moeurs se sont adoucies au pays des Idées. Les disputes qui ont lieu aujourd'hui par articles interposés sont aussi policées que des parties de cricket. Les batailles de philosophes, disait Deleuze, sont des batailles pour rire - des batailles de papier. Rien de tel, cependant, qu'un vrai dialogue en face à face pour échauffer les esprits et donner un peu de nerf à la frappe dialectique. Nul besoin d'être phénoménologue pour savoir qu'alors le philosophe « apporte son corps », en joignant au besoin le ges ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon