Le Témoin des Salomon

Le Témoin des Salomon

Deux yeux » est le petit nom qu'a donné un jour Frédéric à Francine. Ils ont tout partagé. Mais celui qui « faisait le beatnik » a disparu dans la quête et les voyages à pied, à cheval ou en train qui font sa vie. Elle reste avec une malle qui contient ses traces éparpillées et s'est investie, après ses heures de laborantine, dans la reconstruction de « l'homme de mon Temps éternel du Rêve ». L'auteur nous la livre alors qu'elle est aux îles Salomon, la cinquantaine venue, trop loin de chez elle et de son mode de vie, mais dans les pas du fantôme qu'elle n'a de cesse de traquer. Elle a osé le suivre autrement que dans ses lettres, les témoignages de ceux qui l'ont croisé ou le flou de ses propres souvenirs. Cet ailleurs d'antipode, mélanésien, l'amène à sa limite, sur l'os de son fantasme. « Francine sait que l'on écrit de belles histoires en disant que l'essentiel est la quête, pas le résultat, mais que la vie, se moquant des quêtes bien ficelées, les remplace par des événements, d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé