Le sourire du scorpion

Le sourire du scorpion

Dans Le Sourire du scorpion, une femme, dévastée par le chagrin du deuil, observe un homme planter des pins tel « le berger de Giono », personnage célèbre de L'Homme qui plantait des arbres, texte écologique à destination des enfants. Pas de traces cependant ici de foi dans une nature salvatrice - ni d'ailleurs dans le salut de l'homme. Le roman conte le drame dans lequel sombre une famille de Robinsons, fait éclater inéluctablement les liens entre ses membres. Avec le canyon le plus profond d'Europe pour cadre, le texte part d'emblée dans des descriptions au plus près de reliefs montagneux écrasants, de crues dangereuses et d'orages aveuglants. Au fond des gorges, la mort rôde partout. Mais ce n'est pas là que se trouve la plus grande menace : « C'était juste une rivière qui déroulait son existence millénaire au fond d'un profond canyon, un élément constitutif de la nature en général. Ni bonne ni mauvaise. » Pour le jeune adolescent qui découvre, dans ce thriller ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes