Le souffle du dragon

Le souffle du dragon

L'État asiatique est ces jours-ci l'invité du salon Livre Paris. La scène littéraire sud-coréenne, d'une grande diversité, prête voix et chair à un pays dont l'histoire et le rythme donnent le vertige.

On ne va pas vous faire le coup des « tendances » ou des « thèmes » propres à la littérature sud-coréenne. Ce serait noyer sa diversité dans le bitume des généralités (cicatrices de l'histoire, solitudes citadines, allégories portées sur l'absurdité...). Témoins de cette diversité, les écrivains sud-coréens invités au salon Livre Paris sont présentés dans les pages qui suivent. Cet échantillon n'est pas exhaustif (1), d'autant que l'édition est très active en Corée, où revues et presse généraliste publient couramment des textes d'écrivains - d'où une poésie vivace et une pratique florissante de la nouvelle.

Plutôt que de surenchérir avec une liste fastidieuse, quelques mots sur l'espace (réel et imaginaire) dont participe cette littérature. Qu'est-ce qu'être coréen ? La réponse est loin d'être évidente. Durant une large part de son histoire, la Corée a été divisée et, lorsqu'elle ne l'était pas, c'était pour être occupée. Dans les temps anciens, trois royaum ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes