Le Songe d'Eichmann

Le Songe d'Eichmann

Pour

Comme le rappelle Hannah Arendt dans Eichmann à Jérusalem, lors de son procès, l'organisateur de la déportation des juifs se réclama, à la surprise générale, de Kant. Il n'avait jamais lu Mein Kampf, mais connaissait très bien la Critique de la raison pratique, dont son père, un chef d'entreprise luthérien, l'avait imbibé dans sa jeunesse. Interrogé par l'avocat général, Eichmann donna d'ailleurs une formulation tout à fait fidèle de l'« impératif catégorique ».

C'est en partant de ce fait que Michel Onfray s'interroge sur les liens entre le kantisme et le nazisme. Ce n'est pas que l'auteur des Critiques aurait « poussé » Eichmann vers le nazisme, mais rien dans son oeuvre, soutient Onfray, ne l'en a dissuadé. Et de rappeler qu'il n'y a, dans ses écrits, aucun appel à l'insoumission cela sans parler de son racisme anti-noir, mais, au contraire, la nécessité sans cesse réaffirmée de se conformer à la loi, telle qu'elle est formulée. Un légalisme dont Kant a donné l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes