Le roman Mitterrand

Le roman Mitterrand

Vingt ans après sa mort, l'ancien président apparaît comme une figure littéraire : il afficha ses velléités d'écrivain, et il est aussi un personnage hautement romanesque, dont Patrick Rotman tire un livre.

Les pseudo-Mémoires sont un genre littéraire qui, lorsque l'oeuvre est réussie, donne un éclairage particulier sur la psychologie du pseudo-mémorialiste, la plupart du temps un homme ou une femme illustre, c'est ce que l'on voit dans Les Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar. Il est également des pseudo-Mémoires supposés écrits par des témoins réels ou inventés (Les Adieux à la reine de Chantal Thomas). Prenant la position de Saint-Simon, ils expriment le point de vue du témoin sur un grand homme (ou sur une grande dame) en même temps que sur son monde. Ce regard de l'intérieur se veut distancié et fait plus de place à ce qu'il voit qu'à l'exposition de sa propre vie.

Dans son roman, Un homme à histoires, Patrick Rotman se met dans la peau de Serge Nisson, spectateur privilégié (car rédacteur en chef de L'Express) du Mitterrand de la IVe République, objet ou victime de trois ténébreuses affaires enchâssées les unes dans les autres, don ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes