Le retour d'un trimard

Le retour d'un trimard

Les dynamiques Éditions de l'Arbre Vengeur à Talence aiment les perles rares. Après avoir réédité des livres aussi singuliers qu'Une nuit au Luxembourg de Remy de Gourmont, Les Morts bizarres de Jean Richepin ou encore Une volupté nouvelle de Pierre Louÿs, elles font paraître deux oeuvres de Marc Stéphane préfacées par l'excellent Éric Dussert : le récit autobiographique La Cité des fous 1905 et la nouvelle Un drame affreux chez les tranquilles 1910.

Pour le grand public, Marc Stéphane 1870-1944 est un parfait inconnu. Pour les amateurs d'écrivains excentriques et de têtes brûlées en littérature, il est un compère qu'on ne saurait négliger et chez qui on se rend d'autant plus volontiers qu'il a le verbe haut, mélange de Léon Bloy, d'Octave Mirbeau, d'Aristide Bruant et de Zo d'Axa, et qu'il pratique la langue verte avec une aisance stupéfiante. Des critiques ont même prétendu que son style préfigurait celui de Louis-Ferdinand Céline. D'ailleurs, les libraires de livres ancien ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes