Le remake d'une nuit d'été

Le remake d'une nuit d'été

Entre réalisme et féerie, San Francisco est investi pour quelques heures par des elfes shakespeariens.

On n'y échappera pas : cette année est celle du 400e anniversaire de la mort de Shakespeare. Lire Une nuit d'été, de Chris Adrian, est une excellente entrée en matière par le détournement du Songe d'une nuit d'été, en compagnie de Titania et Obéron, reine et roi des fées. Ils sont de retour chez les mortels pour une nuit de la mi-juin, forcément, à l'occasion d'une fête donnée par Jordan Sasscock, célébrité locale, dans un parc de San Francisco. Buena Vista Park prend des teintes singulières, les arbres n'y ressemblent à rien de connu, et les habitants de l'endroit multiplient les surprises pour ceux qui y entrent.

Ils sont trois, qui ne se connaissent pas mais souffrent tous d'avoir le coeur brisé. Ils n'ont de la géographie locale qu'une idée vague, d'ailleurs Molly s'est trompée d'adresse. Un problème mineur, cela dit, parmi ceux qu'elle a accumulés depuis la mort de Ryan. Henry et Will, les deux autres personnes à converger plus ou moins vers le lieu de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine