Le répondeur

Le répondeur

Il faut du culot pour écrire un vaudeville de nos jours, Luc Blanvillain relève le gant. L'histoire : un écrivain misanthrope, exaspéré par les coups de fil qui l'empêchent d'écrire, embauche un imitateur pour répondre à sa place. Intrigue improbable, mais qu'importe : ce qui compte, ce sont les gags qu'elle permet. Sous cet angle, c'est un sans-faute : l'auteur nous régale de quiproquos et de fausses pistes, au point qu'on doit souvent s'y reprendre à deux fois pour comprendre si l'on a affaire à l'écrivain ou à sa doublure. Ajoutez-y un humour débonnaire et une réflexion douce-amère sur le mensonge et l'identité, et vous obtenez une comédie pétillante et haut de gamme, qui ferait un joli scénario de cinéma.

 

À lire : Le répondeur, Luc Blanvillain, éd. Quidam, 254 p., 20 E.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes